fbpx

The African Coalition for Corporate Accountability (ACCA) wishes to inform its members, partners and other stakeholders of the suspension, until further notice, of the Southern and Central Africa capacity building trainings, as well as the side event scheduled to take place during the 66th ordinary session of the African Commission on Human and Peoples’ Rights.

Download Press Statement

ACCA is closely monitoring the public health crisis and will keep members posted. The Secretariat reassures all the members that substantive preparations for the trainings are continuing.

As a coalition of civil society organisations (CSOs), ACCA urges governments to respect, promote and fulfil the right to physical and mental health of its people in accordance with article 16 of the African Charter on Human and Peoples’ Rights, as well as Article 12 of the International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights. Governments must without delay take the necessary precautions and measures to effectively combat the spread of the pandemic and to ensure that their health systems are in a state of readiness. While recognising the unprecedented challenges to States caused by the pandemic, any restrictions to the rights and freedoms of individuals and groups must comply with the principle of necessity and proportionality. Moreover, as this situation is likely to have a lasting effect on the economies of affected countries, ACCA reminds governments that any substantive economic measures must be taken after a careful human rights assessment and must be consistent with their human rights obligations.

We also urge citizens to respect everyone’s right to health by personally adopting precautionary measures, such as washing of one’s hands and social distancing, as prescribed by the World Health Organisation. ACCA members, together with other CSOs, undertake to make use of their arsenal of skills in advocacy or their role as watchdogs to ensure and report on governmental and citizen adherence to health safety guidelines.

For more information, please contact: 

Sâ Benjamin Traoré (projects@accahumanrights.org)
Lyse Mpema (communications@accahumanrights.org)
+27 (0)12 420 4531


Déclaration d’ACCA sur les implications pour ACCA et les États africains de la pandémie du Coronavirus

La Coalition Africaine pour la Redevabilité des Entreprises (ACCA) souhaite informer ses membres, partenaires et autres parties prenantes de la suspension, jusqu’à nouvel ordre, des sessions de renforcement des capacités en Afrique australe et centrale, ainsi que de l'événement parallèle prévu au cours de la 66ème session ordinaire de la Commission Africaine des droits de l'Homme et des Peuples.

Télécharger le communiqué de presse

ACCA suit de près la crise sanitaire et tiendra ses membres informés de toute évolution. Le Secrétariat rassure tous les membres que les préparatifs pour ces sessions se poursuivent.

En tant que coalition d'organisations de la société civile (OSC), ACCA exhorte les gouvernements à respecter, promouvoir et réaliser le droit à la santé physique et mentale de leur peuple conformément à l'article 16 de la Charte Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, ainsi qu'à l'article 12 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Les États doivent prendre sans délai les précautions et les mesures nécessaires pour lutter efficacement contre la propagation de la pandémie et pour s'assurer que leurs systèmes de santé sont opérationnels. Tout en reconnaissant les défis sans précédent posés aux États par la pandémie, toute restriction aux droits et libertés des individus et des groupes doit respecter le principe de nécessité et de proportionnalité. En outre, cette situation étant susceptible d'avoir un effet durable sur les économies des pays touchés, ACCA rappelle aux gouvernements que toute mesure économique importante doit être prise après une évaluation minutieuse de son impact sur les droits de l'homme et doit être conforme à leurs obligations en matière de droits de l'homme. 

Nous exhortons également les citoyens à respecter le droit de chacun à la santé en adoptant personnellement des mesures de précaution, telles que le lavage des mains et l’éloignement social, comme le prescrit l’Organisation mondiale de la santé. Les membres d'ACCA, conjointement avec d'autres OSC, s'engagent à utiliser leur arsenal de compétences en matière de plaidoyer ou leur rôle d’observateurs pour assurer et faire rapport sur l'adhésion des gouvernements et des citoyens aux directives sanitaires.

Pour plus d'information veuillez contacter:

Sâ Benjamin Traoré (projects@accahumanrights.org)
Lyse Mpema (communications@accahumanrights.org)
+27 (0) 12 420 4531

  • Premium
  • Standard Compliant Channels
  • $100
  • Completely synergize resource taxing relationships via premier market
  • 10 GB of space
  • Support at $15/hour
  • Sign Up

The African Coalition for Corporate Accountability (ACCA) wishes to inform its members, partners and other stakeholders of the suspension, until further notice, of the Southern and Central Africa capacity building trainings, as well as the side event scheduled to take place during the 66th ordinary session of the African Commission on Human and Peoples’ Rights.

Download Press Statement

ACCA is closely monitoring the public health crisis and will keep members posted. The Secretariat reassures all the members that substantive preparations for the trainings are continuing.

As a coalition of civil society organisations (CSOs), ACCA urges governments to respect, promote and fulfil the right to physical and mental health of its people in accordance with article 16 of the African Charter on Human and Peoples’ Rights, as well as Article 12 of the International Covenant on Economic, Social and Cultural Rights. Governments must without delay take the necessary precautions and measures to effectively combat the spread of the pandemic and to ensure that their health systems are in a state of readiness. While recognising the unprecedented challenges to States caused by the pandemic, any restrictions to the rights and freedoms of individuals and groups must comply with the principle of necessity and proportionality. Moreover, as this situation is likely to have a lasting effect on the economies of affected countries, ACCA reminds governments that any substantive economic measures must be taken after a careful human rights assessment and must be consistent with their human rights obligations.

We also urge citizens to respect everyone’s right to health by personally adopting precautionary measures, such as washing of one’s hands and social distancing, as prescribed by the World Health Organisation. ACCA members, together with other CSOs, undertake to make use of their arsenal of skills in advocacy or their role as watchdogs to ensure and report on governmental and citizen adherence to health safety guidelines.

For more information, please contact: 

Sâ Benjamin Traoré (projects@accahumanrights.org)
Lyse Mpema (communications@accahumanrights.org)
+27 (0)12 420 4531


Déclaration d’ACCA sur les implications pour ACCA et les États africains de la pandémie du Coronavirus

La Coalition Africaine pour la Redevabilité des Entreprises (ACCA) souhaite informer ses membres, partenaires et autres parties prenantes de la suspension, jusqu’à nouvel ordre, des sessions de renforcement des capacités en Afrique australe et centrale, ainsi que de l'événement parallèle prévu au cours de la 66ème session ordinaire de la Commission Africaine des droits de l'Homme et des Peuples.

Télécharger le communiqué de presse

ACCA suit de près la crise sanitaire et tiendra ses membres informés de toute évolution. Le Secrétariat rassure tous les membres que les préparatifs pour ces sessions se poursuivent.

En tant que coalition d'organisations de la société civile (OSC), ACCA exhorte les gouvernements à respecter, promouvoir et réaliser le droit à la santé physique et mentale de leur peuple conformément à l'article 16 de la Charte Africaine des Droits de l'Homme et des Peuples, ainsi qu'à l'article 12 du Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et culturels. Les États doivent prendre sans délai les précautions et les mesures nécessaires pour lutter efficacement contre la propagation de la pandémie et pour s'assurer que leurs systèmes de santé sont opérationnels. Tout en reconnaissant les défis sans précédent posés aux États par la pandémie, toute restriction aux droits et libertés des individus et des groupes doit respecter le principe de nécessité et de proportionnalité. En outre, cette situation étant susceptible d'avoir un effet durable sur les économies des pays touchés, ACCA rappelle aux gouvernements que toute mesure économique importante doit être prise après une évaluation minutieuse de son impact sur les droits de l'homme et doit être conforme à leurs obligations en matière de droits de l'homme. 

Nous exhortons également les citoyens à respecter le droit de chacun à la santé en adoptant personnellement des mesures de précaution, telles que le lavage des mains et l’éloignement social, comme le prescrit l’Organisation mondiale de la santé. Les membres d'ACCA, conjointement avec d'autres OSC, s'engagent à utiliser leur arsenal de compétences en matière de plaidoyer ou leur rôle d’observateurs pour assurer et faire rapport sur l'adhésion des gouvernements et des citoyens aux directives sanitaires.

Pour plus d'information veuillez contacter:

Sâ Benjamin Traoré (projects@accahumanrights.org)
Lyse Mpema (communications@accahumanrights.org)
+27 (0) 12 420 4531